1785

De Coetus
Aller à : navigation, rechercher


liste des livres de Coetus ayant 1785 pour année sur la page de titre[modifier]

Aucun livre de Coetus ne figure encore à l'année 1785 . Serez-vous celui qui documentera le premier ?

liste des tomes de Coetus ayant 1785 pour année sur la page de titre[modifier]

Code CoetusA pour auteurA pour titreA pour tomeA pour contenuA pour ville d editionA pour editeur
F.BUFF.Soi70-t17.1785BuffonHISTOIRE NATURELLE DES OISEAUXt17ParisIMPRIMERIE ROYALE
F.BUFF.Soi70-t18.1785BuffonHISTOIRE NATURELLE DES OISEAUXt18ParisIMPRIMERIE ROYALE
F.NECK.S0001-t1.1785Necker (Jacques)DE L'ADMINISTRATION DES FINANCES DE LA FRANCEt1
F.NECK.S0001-t2.1785Necker (Jacques)DE L'ADMINISTRATION DES FINANCES DE LA FRANCEt2
F.PRVO.Sch1h-t2.1785Prévost (Abbé)HISTOIRE DE CICÉRON tirée de ses écrits et des monuments de son sièclet2Amsterdam
Paris
Rue et Hôtel SERPENTE
F.PRVO.Sch1h-t3.1785Prévost (Abbé)HISTOIRE DE CICÉRON tirée de ses écrits et des monuments de son sièclet3Amsterdam
Paris
Rue et Hôtel SERPENTE
F.PRVO.Sch1h-t4.1785Prévost (Abbé)HISTOIRE DE CICÉRON tirée de ses écrits et des monuments de son sièclet4Amsterdam
Paris
Rue et Hôtel SERPENTE
F.XXXX.SmphF-t01.1785ANONYME
Roucher
Bellier-Duchesnay
COLLECTION UNIVERSELLE DES MÉMOIRES PARTICULIERS RELATIFS A L'HISTOIRE DE FRANCEt01Discours des éditeurs (I-XVI pp.) Tableau des mémoires historiques (XVII-XXVI pp.) - Notice sur la personne et les mémoires du Sire de Joinville. (XXVII-XXXII pp.) - Généalogie de la maison de Joinville en Champagne par Charles du Fresne, Sieur du Cange. (XXXIII-CXXIV pp.) - Mémoires du Sire de Joinville, ou Histoire de S. Louis. Écrite par Jean Sire de Joinville, Sénéchal de Champagne (1-156 pp.) ; Observations sur les Mémoires du Sire de Joinville (Première partie, 157-316 pp.) ; Dissertations ou Réflexions sur l’Histoire de S. Louys : Des cottes d’armes (Dissertation I, 317-371 pp.). Par Charles du Fresne, sieur Ducange. Jean de Joinville (1228-1318), sénéchal de Champagne, petit-fils d’Étienne III, comte de Bourgogne, fut très attaché à la cour de Thibaud, roi de Navarre et comte de Champagne, et fut un des principaux seigneurs de la cour de Saint-Louis, qu’il accompagna dans toutes ses expéditions, exceptée celle de Tunis. La familiarité dont l’honora Louis IX (1214-1270) lui permis de suivre attentivement le fils de tous les événements de ce règne en ne s’étendant que sur des faits dont il fut le témoin oculaire. Il écrivit d’ailleurs un manuscrit sur la vie de ce roi à travers ses mémoires qu’il termina en 1309 et qu’il publia avant 1314. Parmi un grand nombre d’éditions des Mémoires du Sire de Joinville se détache celle de Charles du Fresne du Cange (1610-1688), qui la publia en 1668 (in-fol.), avec des observations et des dissertations décrivant les mœurs et les coutumes des premiers rois capétiens. Jean Capperonnier (1716-1775) publia une nouvelle fois cet ouvrage en 1761 (in-fol.), mais en ancien français, reprenant un manuscrit de Joinville nouvellement découvert et plus ancien que les précédents, d’après les recherches de Mélot, garde de la bibliothèque du roi, et de Sallier Cette dernière édition des Mémoires du Sire de Joinville, partagée en 3 volumes par les auteurs de cette Collection universelle des Mémoires reprend essentiellement l’édition de du Cange, avec en supplément des extraits des Manuscrits arabes, qui parlent d’événements historiques relatifs au règne de Saint-Louis, rédigés par M. Cardonne et tirés de l’édition de 1761.Londres
Paris
Rue d'Anjou, la seconde porte cochère à gauche, en entrant par la rue Dauphine
F.XXXX.SmphF-t02.1785ANONYME
Roucher
Bellier-Duchesnay
COLLECTION UNIVERSELLE DES MÉMOIRES PARTICULIERS RELATIFS A L'HISTOIRE DE FRANCEt02Mémoires du Sire de Joinville (suite). (5-170 pp.) ; Observations sur les Mémoires du Sire de Joinville (Deuxième partie, 171-320 pp.) ; Variantes (fragments de l’Édition 1761) (321-348 pp.) ; Dissertations ou Réflexions sur l’Histoire de S. Louys : Des plaids de la porte (Dissertation II, 349-367 pp.), Du frérage et du parage (Dissertation III, 367-384 pp.), Des assemblées solennelles des rois de France (Dissertation IV, 384-404 pp.), Des discours et des festes solennelles des roys de France (Dissertation V, 405-432 pp.), De l’origine et de l’usage des tournois (Dissertation VI, 432-467 pp.). Par Charles du Fresne, sieur Ducange.Londres
Paris
Rue d'Anjou, la seconde porte cochère à gauche en partant de la rue Dauphine
F.XXXX.SmphF-t03.1785ANONYME
Roucher
Bellier-Duchesnay
COLLECTION UNIVERSELLE DES MÉMOIRES PARTICULIERS RELATIFS A L'HISTOIRE DE FRANCEt03III - Mémoires du Sire de Joinville (suite et fin) ; Extraits des Manuscrits arabes, dans lesquels il est parlé des événements historiques relatifs au règne de S. Louis (1-79 pp.) ; Dissertations ou Réflexions sur l’Histoire de S. Louys : Des armes a outrance (Dissertation VII, 81-108 pp.), De l’exercice de la chicane (Dissertation VIII, 108-113 pp.), Des chevaliers bannerets (Dissertation IX, 113-130 pp.), Des gentils-hommes de nom et d’armes (Dissertation X, 130-141 pp.), Du cry d’armes (Dissertation XI, 141-154 pp.), De l’usage du cry d’armes (Dissertation XII, 154-162 pp.), De la mouvance du comté de Champagne (Dissertation XIII, 162-167 pp.), Des comtes palatins de France (Dissertation XIV, 167-175 pp.), De l’escarcelle et du bourdon (Dissertation XV, 176-180 pp.), Du nom et de la dignité (Dissertation XVI, 180-182 pp.), De mot de salle (Dissertation XVII, 183-190 pp.), De la bannière de S. Denis (Dissertation XVIII, 190-198 pp.), Du tourment des bernicles (Dissertation XIX, 167-203 pp.), De la rançon de S. Louys (Dissertation XX, 203-208 pp.), Des adoptions d’honneur en frère (Dissertation XXI, 208-219 pp.), Des adoptions d’honneur en fils (Dissertation XXII, 220-230 pp.), Des couronnes des rois de France (Dissertation XXIII, 230-247 pp.), De la communication des armoiries des familles (Dissertation XXIV, 248-258 pp.), De la prééminence des rois de France (Dissertation XXV, 259-267 pp.), Du port itius ou iccius (Dissertation XXVI, 267-275 pp.), Des guerres privées (Dissertation XXVII, 276-303 pp.) ; la Liste des Chevaliers qui accompagnèrent S. Louis au voyage d’Outremer (305-316 pp. ; Table des personnes et des familles dont le Sire de Joinville fait mention dans son Histoire (317-326 pp). Anciens mémoires du quatorzième siècle depuis peu découverts avec la vie de Bertrand du Guesclin, traduits par Jacques Lefebvre : notice des éditeurs sur les Mémoires (329-344 pp.) ; Mémoires de Bertrand du Guesclin (345-437 pp.) ; Observations sur les Mémoires de Bertrand du Guesclin (438-451 pp.). On connaissait différents mémoires sur la vie de Bertrand du Guesclin (1326-1380), et les deux plus anciens, composés en prose rimée, ont servi de canevas à ceux qui ont été publiés par la suite. Le premier auteur se nommait Jehan Cuvelier (-1384) et composa la Vie de Bertrand du Guesclin vers la fin de la vie du Connétable, et le second Truelles. Puis en 1387, un anonyme mit en prose l’œuvre poétique de Cuvelier et Claude Ménard (1580-1652) fit imprimer cette traduction en 1618 sous le nom d’Histoire de Bertrand du Guesclin (vol. in-4°, 543 pp.), qui servit à son tour de base en 1666 pour Paul Hay du Chastelet (1593-1636) qui donna une nouvelle Histoire de Bertrand du Guesclin (in-fol, 480 pp. ; in-4° en 1693), avec des pièces justificatives en complément. Enfin, en 1692, Jacques Lefebvre publia une histoire de du Guesclin dans son ouvrage des Anciens Mémoires du 14ème siècle (in-4°, 343 pp.). Les auteurs de la Collection universelle des Mémoires ont repris l’ouvrage de Lefebvre, les observations de Ménard et de du Chastelet, ainsi que celles des Mémoires historiques de Denys-François Secousse (1691-1754) et d’autres.Londres
Paris
Rue d'Anjou, la seconde porte cochère à gauche en partant de la rue Dauphine